06 83 06 22 19

Marc Jonas
conseil@chemins-vignerons.com

Le vin, c’est la rencontre !

Notre époque est celle des citadins interconnectés. Les modes de vie se dématérialisent de plus en plus. La « vie augmentée » proposée par le Réseau nous prive des rapports humains essentiels, du dialogue direct, de la rencontre…

 

Le vin, par sa symbolique millénaire, représente ce lien nécessaire au développement des relations, et il est reconnu que les consommateurs de vin apprécie cet élément comme liant social.

Pas de réunion amicale sans vin : le vin est un facilitateur social !

Pas de réunion amicale sans vin : le vin est un facilitateur social !

L’engouement mondial – encore récent – pour le tourisme du vin peut s’expliquer en partie par cette fonction compensatoire de convivialité.

Par ailleurs, majoritairement, le voyage viticole suggère la découverte de territoires non-urbains, un retour aux racines primordiales, une ré-appropriation de valeurs enfouies et devenues inconscientes, et un ré-apprentissage du sensible (texture du sol, senteurs ambiantes, paysages construits par les vignerons, paysages naturels…).

 

Découvrir = rencontrer

Voyager c’est aller à la rencontre, provoquer une part d’inconnu et d’impromptu. Cet esprit d’aventure (même si les clients d’agences de voyages réclament en priorité la sécurité !) est une composante essentielle de la rencontre.

Ce sentiment d’ouverture à l’autre, que l’on déploie à l’occasion de voyages, se voit amplifié par cet esprit du vin qui favorise les échanges, les émotions gustatives, les surprises en tout genres (découvrir une tradition locale du pays visité, partager un service avec un autre voyageur d’une autre nationalité, vivre d’autres rythmes propres au pays, à la prestation, au domaine…).

 

Le vin est un exercice tant intellectuel qu’émotionnel : déguster, c’est exprimer verbalement des perceptions sensibles, voilà toute la difficulté. Cette pratique, quand elle est partagée, trouve une autre dimension, plus ludique et conviviale, un nouvel apprentissage, l’exotisme de la visite, la culture du goût…et provoque plaisir et satisfaction.

Pour tous les intervenants du tourisme du vin, cette dimension humaine de la rencontre est l’axe central de ce nouveau métier : il s’agit du pivot moteur de l’œnotourisme. Le vin est l’une des grandes représentations de l’Homme.

Ignorer cette dimension, c’est méconnaitre l’âme de ce métier en développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *