06 83 06 22 19

Marc Jonas
conseil@chemins-vignerons.com

Message in a bottle

Au tout début du 20ème siècle le célèbre baron le Roy a compris les particularités de son pays et du vin que l’on y produisait. Il a posé les premières bases de la notion d’appellation !
L’histoire des AOC est une histoire des hommes, de la communauté vigneronne, qui fière de sa particularité locale (le terroir), a réussi à mettre en avant une identité.

 

On choisi une destination pour les mêmes raisons que l’on achète un vin : pour un Français, l’idée de voyager en Espagne n’est pas chargée de la même manière que de partir pour le Japon !
Ces choix sont le résultats d’images accumulées, d’expériences d’amis, de lectures, d’informations et de fantasmes qui se rapprochent plus ou moins de la réalité.

Les paysages forts sont souvent à l'origine de nombreuses appellations de qualité !

Les paysages forts sont souvent à l’origine de nombreuses appellations de qualité !

Et chaque culture, porteuse de sons, d’odeurs, de rythmes, d’expressions, de paysages urbains et naturels tellement variés, offrent spontanément une identité qui constitue l’argument principal d’un voyage.

 

Les vins sont également sujets à de telles rêveries…la dégustation d’un Pic Saint Loup à Manchester ou d’un Gigondas à Boston ouvre automatiquement sur un imaginaire favorable à l’évasion.
La garrigue, le soleil, les gens se retrouvent dans un verre, à l’insu du vigneron : chaque gorgée devient un message promotionnel.
Les accents des serveuses, l’ombre tranchée des platanes, les villages en grappe sur les collines orientent le futur voyageur, l’œnotouriste, vers un choix intuitif, qui aboutira, un jour chez le vigneron.

 

Quelle force qu’un simple verre de vin !

Le vigneron qui réussit ce tour de force de faire rentrer son pays dans la bouteille a fait le plus gros du travail, le client est séduit.
L’appel du terroir aimante, spécialement les consommateurs originaires des pays du nouveau monde, privés de cet ancrage du lieu. L’envie de savoir pourquoi le vin est différent, de voir les paysages, d’en sentir les parfums devra être assouvie.

 

Ne les décevons pas avec nos à peu près, notre habituel air maussade et notre amatourisme.
Le terroir c’est l’unique dans le collectif, c’est l’identité d’un vigneron dans sa communauté : c’est tout ce que recherche l’œnotouriste !

One Response so far.

  1. […] L’achat de vin devient secondaire, bien que très important pour de nombreux visiteurs. Ceci est à intégrer lors de l’organisation d’événements liés au tourisme du vin. Cela induit des orientations fondamentales dans les choix que les opérateurs œnotouristiques auront à suivre : le comportement des personnels d’accueil, la communication des domaines et des institutions viticoles, les choix de services à proposer aux visiteurs. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *